formation designer web

formation administrateur reseau

formation infographiste multimedia

formation concepteur developpeur informatique

formation monteur graphiste vidéo

formation technicien superieur support informatique

formation webmaster

Tous nos diplômes

formation gestionnaire de paie

Formation comptable gestionnaire

formation assistante direction bilingue

01 44 53 36 30

Mot(s) exact(s) uniquement
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les actus
Chercher dans les pages
Filtrer par Catégories
3D
Administrateur réseau
afterwork
alternance
Assistante ressources humaines
bureautique
cdd
CEP
Certifications
CIF
Clôture inscription
cnfptlv
Compte personnel formation
Concepteur Développeur Informatique
contrat professionnalisation
CPF
CQP
CSP Contrat Sécurisation Professionnelle
Culture
cyber sécurité
designer web
développeur full stack
DIF
Digital
Ecole
Emploi
Etudiants
Expert digital data
Formation commerciale
Formation gestion d'entreprise
Formation Professionnelle Continue
Fpspp
Galerie
Grande école numérique
graphisme
Infographie multimédia web
Infographiste
Intermittents du spectacle
Lille Formation
Lyon
M2i
Management
Métier de la vidéo
Métiers de l'entreprise
métiers de l'informatique
Métiers du web
monteur graphiste vidéo
Numérique
Opérateur prise de vues vidéo
PAO - Web
Parcours CPF
Pause café
Période professionnalisation
Pole emploi
programmation intégration codage de pages web
Reconversion
Réforme
réforme formation
Réseaux sociaux
Scoop.it
Sécurité
Son
Technicien Supérieur Réseau Informatique & Télécom
Tutoriel
Vidéo
Viscom Paris
voeux
webmaster

Le CSP : Contrat Sécurisation Professionnelle

CSP (CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNEL)

QU’EST-CE QUE LE CSP ?

L’objectif est d’aider les salariés victimes d’un licenciement économique à bénéficier de mesures favorisant un reclassement accéléré vers l’emploi.

Le CSP débute par un prébilan, puis par une évaluation des compétences. Une phase d’orientation professionnelle est alors mise en place pour aider le bénéficiaire à élaborer un projet.

Pour ce faire, le demandeur d’emploi pourra bénéficier de mesures d’accompagnement, de formations et de périodes de travail adaptées.

À QUI S’ADRESSE LE CSP ?

Les entreprises concernées :

  • toute société de moins de 1 000 salarié
  • toute société en redressement ou en liquidation judiciaire (indépendamment du nombre de salariés) ayant engagé une procédure de licenciement économique depuis le 1er septembre 2011

Les salariés concernés :

tous ceux qui sont touchés par le licenciement économique, qui ont un an d’ancienneté dans l’entreprise et qui sont aptes à l’emploi.

À noter que les salariés ayant moins d’un an d’ancienneté peuvent bénéficier du CSP. Mais le montant de leur allocation équivaudra alors à celui de leur allocation de retour à l’emploi (ARE).

Toute l’information sur ce lien

QUELLE EST LA PROCÉDURE D’ADHÉSION ?

Première étape : l’information par l’employeur.

Celui-ci doit remettre à l’employé un document contre récépissé :

soit pendant l’entretien préalable de licenciement,
soit après la dernière réunion des représentants du personnel.
Ce document précise le délai de réflexion dont le salarié dispose et la date à partir de laquelle son contrat est rompu s’il accepte la proposition de l’employeur. À défaut de proposition de ce dernier, pôle Emploi proposera le CSP au salarié.

Deuxième étape : la réponse du salarié.

Celui-ci a 21 jours pour accepter ou refuser la proposition de CSP. Pendant ce laps de temps, un entretien est organisé à Pôle Emploi pour l’aider à prendre sa décision. L’absence de réponse durant le délai imparti est assimilée à un refus. Dans ce cas, le salarié a droit à l’ARE.

QUE SE PASSE-T-IL EN CAS D’ACCEPTATION DU CSP ?

  • La rupture du contrat de travail

Le salarié qui accepte un CSP n’est pas licencié pour motif économique. Son contrat est rompu d’un commun accord. Mais cette disposition n’empêche pas le salarié de contester la rupture ou son motif.

  • Les indemnités de fin de contrat

Le salarié perçoit une indemnité de licenciement s’il remplit les conditions d’ancienneté. Il perçoit aussi toute indemnité conventionnelle qui lui aurait été due en cas de licenciement pour motif économique au terme du préavis. Il perçoit également toute indemnité compensatrice de préavis qui lui aurait été due.

  • Le droit individuel à la formation (DIF)

Le montant des sommes dues par l’employeur au titre du DIF est affecté au financement du CSP.

COMMENT EST RÉMUNÉRÉ LE BÉNÉFICIAIRE DU CSP ?

Il existe deux possibilités.

L’allocation spécifique de sécurisation (ASS) : le montant correspond à 80% du salaire journalier de référence. Il ne peut être inférieur à ce que le chômeur aurait gagné s’il avait touché l’ARE. L’ASS n’est plus versée dès lors que le demandeur d’emploi a retrouvé un travail.
L’indemnité différentielle de reclassement : elle est versée si le bénéficiaire trouve avant la fin du CSP un emploi moins bien payé que le précédent d’au moins 15 % pour une même durée de travail. Elle est versée pendant 12 mois au maximum et ne peut dépasser 50 % des droits résiduels à l’ASS.

QUELLE EST LA DURÉE DU CSP ?

Le CSP dure 12 mois au maximum. Si le bénéficiaire est toujours à la recherche d’un emploi au terme du CSP, il peut percevoir l’ARE sans différé d’indemnisation ni délai d’attente. La durée d’indemnisation est alors réduite du nombre de jours durant lesquels il a perçu l’ASS.

Télécharger les informations sur le CSP dans tous les cas M2I peut vous conseiller et vous accompagner :
– audit et bilan de compétence
– conseil en reclassement
– formations diplomantes
– retour à l’emploi

M2i Centre de certifications

Agrément préfecture M2i Formation Diplômante
Fonds social Européen
O=Prometric
FFP

Copyright © 2017 – Mentions légalesPlan du siteDesign & Expertise WordPress par MD Webdesigner